C’est un hibiscus de Norfolk !

Publié le par Yves Plancq

Continuons notre visite botanique des 210 hectares du site de Cap-Estérel qui n’ont pas fini de nous séduire.

C’est un hibiscus de Norfolk !
C’est un hibiscus de Norfolk !

Après les palmiers, dont l’ASCAPE a su enrayer les risques de disparition face à l’invasion des charançons rouges, les mimosas qui ont illuminé l’hiver et plus récemment les chênes soyeux d’Australie (Grevillea robusta) qui leur ont pris le relais, attardons-nous sur un autre arbre, encore originaire des zones australes, le Lagunaria patersonii appelé plus communément hibiscus de l’île de Norfolk.

C’est la seule espèce identifiée de ce genre dédiée au botaniste espagnol Andrés Laguna de Segovia qui fut à l’origine de la création du jardin botanique royal de Madrid et au colonel et explorateur australien William Patterson, qui a introduit le premier des graines de cet arbre en Angleterre.

Tout comme les hibiscus, le Lagunaria appartient à la famille des mauves ou malvacées. C’est un arbre au feuillage dense et persistant tout au long de l’année.

C’est un hibiscus de Norfolk !
C’est un hibiscus de Norfolk !C’est un hibiscus de Norfolk !C’est un hibiscus de Norfolk !

Ses fleurs splendides arrivent en même temps que les estivants, fin juin et leur floraison échelonnée perdure dans l’été. D’un très joli rose foncé, lorsqu’elles sont en boutons ou à peine écloses, elles passent ensuite de couleur pour laisser la vedette éphémère à de nouvelles.

Solitaires, elles sont composées de 5 pétales qui en s’ouvrant libèrent un rostre proéminent composé des organes reproducteurs aux couleurs jaune orangé et crème attirant les insectes pollinisateurs.

C’est un hibiscus de Norfolk !

C’est encore un arbre peu rustique qui se plait sur la Côte d’Azur, mais que vous n’emmènerez pas beaucoup plus au nord, même si ses graines germent très facilement.

Celui dont je vous parle s’élance aussi sur le golf au début du parcours n°4 et au bord de la rue de l’Estérel, au droit de la barrière automatique.

Reportage photo : ©Y. Plancq et Ph. Pons

Reportage photo : ©Y. Plancq et Ph. Pons

Pour le blog de l'ASCAPE - Y. Plancq - 07/2021

Publié dans 2021

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article