Compte rendu de la réunion du Syndicat du 11/02/2021

Publié le par ascape-site

Réunion en présentiel et en visio-conférence

Réunion en présentiel et en visio-conférence

Exposé de la Commission en charge des cessions foncières et de la recherche de gestionnaires des équipements (CCRGE)

Le rapport établi à l’attention du Syndicat dresse un diagnostic sur l’état des installations sportives en projet de reprise, à l’appui des différents constats effectués récemment par des professionnels reconnus.

  • Le centre aquatique et les piscines : les installations, bien qu’étant d’origine, ont fait l’objet d’un suivi d’entretien régulier et de bonne qualité, avec les mises aux normes et le remplacement en temps nécessaire des éléments d’usure normale (installations électriques, équipements électroniques, pompes, etc…)

L’ensemble de ces équipements très spécifiques nécessite un entretien permanent effectué par des professionnels, avec un coût de maintenance récurrent.

  • Le golf : Le parcours 9 trous est unanimement apprécié pour sa situation exceptionnelle et son potentiel de développement

Son état présente par contre des défauts et carences résultant d’un manque de moyens mis en œuvre et de traitements adaptés, au fil du temps : il nécessitera des actions correctives pour rétablir une qualité de jeu acceptable pour un golfeur expérimenté et principalement sur les départs et les greens.

  • Les tennis : Le nombre de courts de tennis s’est considérablement réduit, plusieurs d’entre eux sont aujourd’hui impraticables.

De plus, aucun aménagement n’a été réalisé pour introduire des disciplines dérivées du tennis et permettant un regain d’attractivité de cet espace (le padel par exemple)

Les éventuels repreneurs de l’activité tennis annoncent des réinvestissements indispensables pour en permettre un redéveloppement attractif.

La commission précise que le personnel P&V en charge de l’entretien de ces installations n’est nullement mis en cause, mais il est évident que les moyens dont ils disposent se sont réduits d’année en année.

Pour ces activités, nous sommes en cours de collecte et d’analyse des coûts d’exploitation fournis par P&V, ce qui permettra d’établir les bases de négociation avec les candidats à la reprise: coûts de personnel, charges d’entretien et de fonctionnement.

Par contre, l’absence totale de données sur leurs fréquentations, notamment en ce qui concerne le centre aquatique et les piscines, rend difficile la mesure des potentialités de CA et donc de rentabilité pour tout futur exploitant.

C’est pourquoi le COMEX propose au syndicat, pour la saison d’été 2021, l’investissement d’un matériel de comptage des entrées et sorties (caméras ?) sur chaque piscine.

P&V, propriétaire et exploitant des lieux, devra nous confirmer son accord pour cette mise en place.

  • Le Syndicat approuve à l’unanimité de ses membres présents le principe de mise en place, pour l’été 2021, d’un procédé de comptage des entrée et sorties des équipements aquatiques: des propositions et devis seront prochainement présentés

Les modalités d’accès aux équipements sportifs ne sont pas définies à ce jour.

En ce qui concerne les activités aquatiques, Il semble toutefois évident que les recettes qu’elles pourront générer ne couvriront pas leurs charges d’entretien et de fonctionnement : un déficit d’exploitation structurel, comme il en est de ce type d’équipement, constituera inévitablement une charge à supporter par l’ensemble des membres de l’Association.

Règlement Intérieur :

Le Syndicat approuve la proposition du report des modifications et mises au vote du Règlement Intérieur :  il devra encore faire l’objet de reprises et rajouts, notamment par la mise en place des dispositifs de police et de gestion des stationnements (interventions d’agents assermentés, pénalités, etc…

Le Syndicat confirme donc le maintien de l’application du règlement actuel.

Il est toutefois validé dès à présent la modification des normes acoustiques des climatiseurs, soit < 55 db

Informations propriétaires :

Sont transmis aux syndics pour diffusion aux copropriétaires :

  • La lettre d’info ASCAPE
  • Le message « Bienvenue » pour affichage dans les appartements

De plus, sont communiqués aux syndics, aux présidents de copropriété et délégués ASCAPE :

Les résolutions de vote concernant l‘ASCAPE soumises au vote des AG de copropriété (déjà communiquées aux syndics) et un message de mise en garde quant à un éventuel refus de reprise des cessions des terrains.

 Point Travaux 2020/2021

            - barrière anti sangliers : Les travaux sont en cours de réalisation, en commençant par le Hameau, puis la mise en place des « pas canadiens » avec signalétique adaptée

Une dépense complémentaire a été engagée afin d’adapter un système « antibruit » sur l’équipement du pas canadien situé sur la route d’accès principal du village, en raison de la proximité des habitations.

Le syndicat redemande à P&V de vérifier l’efficacité des clôtures électriques qu’il a mises en place, et suggère l’étude d’un dispositif d’alarmes pour détection des dysfonctionnements éventuels.

            - réhabilitation des Espaces Verts rue de l’Esterel (arrière des copropriétés E,F,G) : le chantier est en cours, comprenant le retrait des plantations périmées, le rognage des énormes souches laissées après la suppression des palmiers, la réhabilitation des trappes de compteurs au sol

Les nouvelles plantations suivent : de la végétation basse mais aussi quelques grands sujets remarquables (arbres et arbustes) revalorisant le secteur.

            - reprise cheminements et escaliers En réponse aux quelques polémiques portant sur le choix des lieux d’intervention, la commission Travaux rappelle que les réhabilitations sont réalisés prioritairement selon le critère de la sécurité.

Quelques retards sont annoncés pour le remplacement des marches d’escalier en pierre en raison de difficultés de livraison, bien que la commande ait été passée en Novembre.

Imputation des coûts de réparation des EV et plantations détruites par les sangliers

Les dégâts impactent notamment des espaces communs de copropriété et nécessitent d’importants travaux de réfection des espaces verts ne faisant pas partie du contrat des prestataires.

Le syndicat, après débat, confirme le principe de sectorisation d’entretien mis en application depuis le 1/10/2020 : les travaux sur les espaces verts sont à la charge de chaque entité, dans la limite de son emprise foncière : les copropriétés concernées par les dégâts des sangliers doivent donc prendre à leur charge les travaux de réparation.

Signalétique :

Rencontre des Sociétés POLYMOBIL et Sté GOELAN , présentation de l’offre de la Société Polymobil représentée par Mr Pichot.

Le COMEX propose de mettre ce dossier en attente de finalisation des cessions P&V et des reprises d’activités, qui apporteront des adaptations nécessaires : panneaux d’information (nomination des entités gérantes), signalétique, situation des points d’accueil….

  • Le Syndicat approuve à l’unanimité la mise en attente du dossier signalétique

Demande de délégation de pouvoir du Syndicat au COMEX

afin de répondre rapidement aux demandes de travaux et réaménagement des propriétaires et syndics impactant l’harmonie des bâtiments:

  • Le Syndicat donne délégation de pouvoir au COMEX pour étudier et répondre à toutes demandes d’installation des climatiseurs, dans la mesure où les règles en la matière ont été clairement définies.
  • Le Syndicat souhaite rester décideur pour toutes autres demandes d’aménagement ou travaux affectant l’ensemble immobilier de Cap Esterel

Commission communication

  • Le Syndicat approuve à l’unanimité la proposition d’intégrer Y. Plancq à la Commission Communication

Projet d’implantation de ruches à Cap Esterel

  • Le Syndicat approuve à l’unanimité le projet d’étude pour la reprise des implantations de ruches à Cap Esterel : une prochaine rencontre avec les interlocuteurs concernés aura lieu prochainement.

 Le Cloud, les archives et les accès

Philippe Pons a effectué un très gros travail de numérisation des archives qui se trouvent désormais toutes sur le cloud ; après vérification d’une possibilité de sélection pour la consultation des informations, le COMEX proposera au Syndicat les modalités d’accès.

Question diverses :

Il est rappelé que pour l’exercice 2020/2021, le Syndicat a décidé le maintien global du contrat d’entretien des Espaces verts avec P&V, sur les mêmes bases financières que N-1, mais avec une répartition de la facturation en fonction du temps imparti par copropriétés.

Les syndics ont été destinataires des prévisionnel des charges d’entretien des jardins privatifs et parties communes par copropriété.

S Leroy met en garde sur le fait que le contrat a été reconduit pour l’année 2020/2021, et qu’il sera facturé à l’ASCAPE dans son intégralité, et ce, même si des copropriétés venaient à rompre cet accord avant le 30/09/2021.

La Fibre, les abonnements 

Les démarches entreprises par les propriétaires auprès de la Sté Orange s’avèrent inopérantes, l’opérateur Bouygues semble proposer des abonnements intéressants.

La Sté Orange sera à nouveau sollicitée pour dresser un état de la situation des travaux sur l’ensemble de Cap Esterel.

Pré-Ouverture Février 2021 :

  • Le Syndicat décide de ne pas allouer de budget de fonctionnement et d’animation pour cette période compte tenu du contexte sanitaire.

 

 Le Président.

 

 

 

 

Publié dans 2021, AGetreunions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Gilibert seb 12/03/2021 10:28

Normal il faut de bon agents de sécurité ,il y en avais fut un temps..????

Jacques 12/03/2021 09:52

Bonjour
Le parking couvert n'est pas concerné par le commentaire ci dessus
Cordialement

santacroce 03/03/2021 09:12

Bonjour
en passant quelques jours récemment à Cap Esterel je me suis rendue compte que des personnes de l'extérieure venaient profiter des infrastructures comme les golfs, les jeux pour enfants parce que c'est accessible et qu'il n'y a personne, et apparemment cela se sait. dixit une maman : il n'y a jamais personne du coup en sortant de l'école on emmène nos enfants ici au parc c'est plus sympa et il n'y a pas de contrôle
est ce bien normal ?
j'imagine que cela doit être pareil pour les tennis ....
moi ca me désole
Pareil pour le parking, les barrières sont ouvertes toute la saison d'hiver, alors qu'en ce qui me concerne je paie un abonnement à l'année
j'aimerai bien comprendre
merci

ascape-site 08/03/2021 13:15

Bonjour.
C'est avec beaucoup d'attention que nous avons pris connaissance de vos remarques concernant la sécurité.
Vous avez pu constater depuis le 1er janvier qu’un meilleur filtrage est effectué par les agents de sécurité.
Des consignes strictes leur ont été données afin que notre règlement intérieur, en vigueur depuis l’origine, soit respecté.
Nous allons tout faire pour que les choses se passent en douceur mais une période d’adaptation est nécessaire.
L’ASCAPE qui gère la sécurité des espaces communs a renforcé la vidéo surveillance.
Les travaux de clôture du site qui sont en cours sont destinés à en bloquer l’accès aux sangliers pour renforcer la sécurité des personnes et éviter les dégradations de nos espaces-verts.
Nous vous rappelons que nous sommes un site PRIVE ouvert au public.
Les commerçants, déjà bien éprouvés par la baisse progressive de la fréquentation depuis quelques années et par la crise sanitaire y accueillent du public extérieur et nous n’avons pas l’intention de leur nuire, d’autant qu’ils payent à l’ASCAPE, suivant nos statuts, des charges 50 % plus importantes qu’un simple propriétaire.
Le propriétaire des équipements sportifs peut y accueillir qui il veut. Nous transmettons votre commentaire à Pierre & Vacances, actuellement gestionnaire et responsable du golf, des tennis, des piscines, aires de jeux et du parking extérieur, tout en vous faisant remarquer qu’il soit peu probable que les quelques mamans qui fréquentent l'aire de jeux avec leurs enfants créent des troubles au village.
Concernant le parking couvert, il convient de vous adresser à son conseil syndical.

Cordialement.

Rossi 03/03/2021 23:33

Bonjour,
Effectivement vous avez raison.
En effet la société de sécurité préfère perdre son temps à empêcher aux propriétaires d'accéder en voiture à leurs appartements alors qu'en même temps n'importe qui peut entrer à pieds et faire n'importe quoi.
Il y a un vrai problème de gestion de la sécurité de Cap Estérel.
Comment pensez-vous résoudre ce problème ?
Merci
D. Rossi