Maintenant, Chat va bien ... à Cap Esterel.

Publié le par Jacques Berthelot

 Maintenant, Chat va bien ... à Cap Esterel.

L'aventure CAT-ESTEREL commence en juin 1993.

Dès le lever du jour, devant ma porte, une quinzaine de chats attendent de recevoir un peu de nourriture. Impossible de les approcher car ils sont sauvages, très craintifs.

Ils se sauvent au moindre de mes mouvements et leur état de santé ne laisse aucun doute. Ils sont abandonnés et ils ont faim. La nuit, il est fréquent de les entendre se battre et de les trouver dans les locaux sanitaires à la recherche d'un peu de nourriture. Cette détresse visible dans de nombreux secteurs de Cap Esterel est insupportable. Il faut agir.

Juillet 1993

- Je fais la connaissance d'une dame merveilleuse, Madame Mireille SAVOY qui, deux jours par semaine, vient à Cap Esterel leur apporter un peu de nourriture. Mais cela lui coûte cher, très cher ! Avec du bois de récupération je fabrique des refuges, ainsi que des plateformes pour préserver les croquettes des intempéries. De l'eau est mise à leur disposition.

Novembre 1993

- A la fermeture du village, vient le moment de comptabiliser cette grande famille et nous recensons pas moins de quatre-vingts chats sur le site.

Notre premier souci est d'enrayer cette prolifération, l'objectif étant la réduction progressive de leur nombre (par le fait des morts naturelles). La solution la plus efficace et humanitaire étant la stérilisation,, à l'aide de trappes, nous décidons de capturer en priorité les femelles. Elles sont conduites chez le vétérinaire pour l'opération puis remises sur le terrain après une convalescence de deux jours.

Tous les chats opérés sont marqués d'une encoche à l'oreille afin de pouvoir les reconnaître. Les frais de ces actes chirurgicaux sont pris en charge par la ville de Saint-Raphaël.

1994 et les années suivantes

- vont être débordantes en activités.                                                                                       - Repérage, capture et placement des bébés chats en famille d'accueil.                                   - Recherche des "minous touristes" égarés et réexpédition.                                                     - Soins prodigués aux animaux malades (épidémies de coryza).                                                 - Capture et euthanasie des chats en fin de vie. et bien sûr, poursuite de la distribution de nourriture tous les deux jours et capture des chats pour la stérilisation.

Année 1998

Les années précédentes ont été financièrement difficiles Madame SAVOY, pour raison de santé, a cessé son activité de bénévolat. L'ASCAPE, Association Syndicale de Cap Esterel, soutient notre initiative et consacre un budget pour l’achat de la nourriture.

Année 2000

Les nouveaux chats arrivés sur le site sont emmenés chez le vétérinaire pour identification et selon le cas, sont reconduits dans leur foyer ou stérilisés. Le recensement fait état d'environ 50 chats.

Année 2001

La Fondation Brigitte BARDOT fait parvenir à Cat-Esterel 800 kg de croquettes pour chats.

 Maintenant, Chat va bien ... à Cap Esterel.

Année 2003

- Fabrication et mise en place de distributeurs de croquettes industriels et d'eau. Brève locale parue dans le journal de l'ASCAPE du mois de mai: "L'ASCAPE et Pierre & Vacances confirment leur soutien à Cat-Esterel pour son action sur la population féline". Pierre & Vacances accepte la présence de tirelires à la réception. Les pièces recueillies seront destinées à l'achat de médicaments et pour régler les notes de frais des vétérinaires.

Mai 2006

France 2 se déplace à Cap Estérel pour filmer des séquences destinées à l'émission 30 millions d'amis.

Année 2008

- Le 28 août, une petite chatte Felix présente des signes neurologiques importants. Elle sera incinérée après euthanasie. Ses six petits chatons seront nourris au biberon puis tous placés en famille d'accueil avant fermeture du site. Ce même jour un chat noir, venu de l'extérieur, est trouvé mort sur le golf, au trou N° 9. Six autres chats vont subir le même sort en quelques semaines. Une autopsie demandée sur un sujet suivie d'analyses complémentaires ne révèle aucun signe d'intoxication, ni d'empoisonnement. La Présidente de l'Association féline du Var me signale l'existence d'une épidémie de typhus du chat dans le département, (maladie difficilement détectable, non transmissible à l'homme). Le matériel alimentaire est désinfecté. Madame GUENAT propriétaire au bâtiment J se joint à moi pour effectuer la distribution des croquettes et assurer l'alimentation en eau de chaque distributeur. Il nous est signalé la présence de quelques souris au secteur des Bastides et de la rue des Fleurs. Nous décidons d'interrompre les stérilisations pendant deux ans afin de renouveler la population des chats dans ces secteurs. Pendant la période hivernale, trois distributeurs de croquettes sont détériorés par des sangliers nous obligeant à installer des plate - formes dans les arbres.

Année 2010:

- Un recensement fin janvier fait état d'environ 35 chats installés entre le Village et le Hameau.

Année 2012

Maintenant, chat va bien... L'objectif que je m'étais fixé en 1993 est atteint. - Stabilité d'un petit nombre de chats. - Ils sont en bonne santé, beaux et décoratifs. - Ils sont un facteur de joie et d'affection pour les enfants et les personnes séjournant à Cap Esterel. - Et surtout, ils éloignent les rats et les souris de nos immeubles. Comme chaque année en fin de saison, nous concentrons notre activité sur le repérage et la capture du chat "touriste" oublié. - Praline, capturée aux Bastides, réexpédiée à Paris par co-voiturage. - Tigrou , retrouvé à Anthéor, transporté à Lyon par un propriétaire. - Inouk, chien Samoyède blanc, récupéré dans la forêt après quinze jours d'errance.

Année 2013

Sera consacrée à la stérilisation des chats nouvellement installés à Cap Esterel.

Année 2014

Riche en événements - Quatre chats touristes égarés et retrouvés sont remis à leurs maitres. - Trois chatons de 10 jours trouvés à la déchetterie, orphelins d'une mère accidentée, sont nourris au biberon. Deux sont placés en famille d'accueil, le troisième" Topaze" (le plus jeune chat de Cap Esterel) est adopté par sa mère nourricière Madame Henriette MONAMI. - Quatre chatons née le 5 juillet place du Belvédère sont placés à l'âge de 3 mois. La mère est stérilisée.

Année 2015

- Trois naissances près du poste de sécurité (un mâle et deux femelles). La mère est stérilisée, les trois chatons sont sous surveillance

Année 2016

- Grisbi, un beau chat gris blessé par un véhicule le 22 janvier est conduit en urgence chez le vétérinaire et euthanasié. - Deux des trois chatons près du poste de sécurité sont capturés et remis en liberté après stérilisation.

 Maintenant, Chat va bien ... à Cap Esterel.

Le saviez-vous :

Près de 1100 Kg de croquettes financés par l'ASCAPE sont distribués chaque année aux chats de Cap Esterel.

Il y a quelques semaines, une personne m'a demandé: Si plus personne ne s'occupait des chats; que se passerait –t'il ? Je lui ai répondu : Cap Esterel deviendrait la plus grande station féline intégrée d'Europe.

Le bilan en cette fin d'année est positif, 34 félins recensés le 29 décembre. Leur nombre est stable depuis plusieurs années.

Le doyen de Cap Estérel se nomme Chatrane, né en 1995, il aura 21 ans au mois de juin 2016

Je vous souhaite à tous de passer un excellent été 2016.

Jacques BERTHELOT

 Maintenant, Chat va bien ... à Cap Esterel.

Afin que Cat-Esterel puisse continuer à soigner nos amis à quatre pattes malades ou accidentés, acheter les médicaments, nous avons besoin de votre aide, de l'aide des copropriétés qui sont les premières concernées par notre action. Vous pouvez adresser vos dons à :
" Jacques BERTHELOT ". villa J - 10 allée de la Garrigue - Cap Esterel - 83530 AGAY

 Maintenant, Chat va bien ... à Cap Esterel.

Information:
Notre vétérinaire le Docteur Laetitia VILLIO a fermé son cabinet à Agay le 1er janvier 2016, mais elle poursuit son activité en se déplaçant à domicile .Elle assure également les urgences de nuit et le week-end. Pour la joindre relevez ce numéro : 06 14 82 25 94

 Maintenant, Chat va bien ... à Cap Esterel.